Reflexion

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'politique'

DSK, le temps de l’oubli ?

Posté : 10 juillet, 2011 @ 11:02 dans politique | Pas de commentaires »

Ce matin, dimanche, pas d’information sur DSK.

Ouf!!! Dis-je….. un peu vite.

Apparement notre presse suit tout benoitement la presse américaine, qui se désintéresse petit à petit de cette affaire. Et pourtant.

Elle est bien intéressante cette affaire. Pas par le fait même, sordide, mais par l’oubli dont on semble vouloir la couvrir. Le temps sur toute chose etend son ombre. DSK ne sera peut être pas jugé. Ni donc innocenté. Et on jouera  sur les mots pour nous expliquer qu’il est innocent, puisque non reconnu coupable…. Dans l’esprit de ceux qui soutiendront cela, est ce que cela signifie que le voleur qui échappe à la justice n’est pas un voleur ? Probablement hélas. C’est comme cela que commencent les décadences.

Sera-t-il jugé ? Bien sur l’avenir n’est pas certain. En fait DSK a tout à gagner à être jugé si il est se sait innocent, et il pourra donc facilement le prouver, comme l’affirment ces lawyers, pour impressionner l’ attorney . Et tout à perdre s’il est coupable. Qui veut parier avec moi qu’il souhaite bien ne pas être jugé ?

Enfin, innocent est un peu inexact. Il faut bien être » innocent » pour avoir un rapport consenti avec une femme de ménage guinéenne inconnue, qui n’a pas été réglée financièrement (le sexe appeal de DSK est tout de même bien émoussé pour émouvoir d’emblée  une femme de 30 ans sa cadette, qui n’entend rien à un cours d’économie politique), et sans préservatif… Est -il fou, irresponsable, ou pour qui nous prend il ? Enfin, la réponse à ce dernier point n’a échappé à personne, et depuis longtemps !

Il paraît qu’il est connu pour ses virées de marins. Qu’il aille se renseigner chez les marins (dont je lui refuse d’ailleurs  en tant qu’ancien, l’étiquette) sur les précautions élémentaires dans les cas de disette sexuelle légitime (ce qui n’est pas non plus son cas, semble-t-il).

Allons, oublions le. Mais n’oublions pas qu’entre la prostituée (si c’était le cas) et le client, c’est TOUJOURS la prostituée qui est la victime.

Non, la présence européenne au Magreb n’a pas duré « des siècles ». En conséquence de quoi …

Posté : 22 mars, 2011 @ 12:18 dans politique | Pas de commentaires »

J’ai écouté hier « du grain à moudre » (recommandé) sur France Culture un débat entre BHL et M Marzouki au sujet de l’intervention en Lybie. Ce dernier était fort dubitatif  sur celle ci et ses motifs, tout comme moi d’ailleurs (cf mon dernier envoi). Et les lecteurs peuvent imaginer ce que je peux penser de notre » penseur » léger et BCBG. Cependant, M Marzouki, intellectuel et opposant tunsien historique du temps des dictateurs (Bourghiba et Ben Ali), en ai venu à évoquer les traumatismes subis (indiscutables) par les peuples musulmans du fait de la présence européenne au Magreb durant « des siècles ». En précisant bien qu’il s’agissait d’un problème d’islam (aspect religieux) et pas uniquement d’occupation étrangère. Cela à son sens explique la suspicion générale sur l’interventionisme occidental, que je partage. Je pense qu’il s’est un peu laissé aller à un effet de manche malencontreux.

La présence européenne, au moins française, n’ a pas duré des siècles. En  Tunisie en particulier c’est de 1881 à 1956 , soit 75 ans. En Algérie c’est 132 ans. D’accord, tout siècle commencé est dû mais enfin !!  A t on le droit de dire que l’hégémonie musulmane en terre chrétienne (puisqu’on parle de religieux) a historiquement et sur le long terme  effectivement duré des siècles (depuis 672 à 1492 en espagne, de 1452 à 1830 dans les Balkans) et ce par invasion à motif religieux (ce qu’un peu vite on appelle une croisade, on devrait peut être dire une croissade) et bien entendu à sous entendu politique. Et que cette occupation n’a pas été toujours tolérante et miséricordieuse, ni exempte de mépris.

Si on doit comparer les  « a priori » de rejet réciproque des cultures musulmanes et européennes sur ce critère, je crains qu’il n’y ait pas « photo ». Il serait bon peut être que les intellectuels musulmans l’expliquent à leurs auditoires. La repentance « at via aeternam » n’a pas à être à sens unique, si encore elle a quelque intérêt réel. Ce dont je fai »t plus que douter.Il vaudrait mieux sortir de ce discours qui ne mene en effet qu à l’opposition stérile et aux conflits.

Msieur Obama a-t-il promis de faire filer le Khadafi ??

Posté : 9 mars, 2011 @ 3:26 dans politique | 1 commentaire »

 Le coup va-t-il manqué ?

Un phénomène étonnant.

La cote nord de la méditerranée est devenue en 2010 un must pour les fêtes de Noêl. Dépassant et de loin Rio pour la mi Carême. Tout le gratin gouvernemental français n’a pu résister à l’attrait bien connu de ces festivités particulièrement brillantes en terre d’Islam. Vous ne la saviez pas ? moi non plus.

Mais il est certain que seul l’attrait du soleil et de la ferveur religieuse peuvent expliquer la présence :

du président à Rabat, de MAM à Tunis, de Guaino à Tripoli et de Fillon au Caire. Sans oublier l’inénarrable M Raffarin qui passait fin novembre en Algérie pour d’importants et vitaux contrats financiers .

Quelqu’un veut-il vérifier, mais il y a fort à parier que devaient aussi trainer par là quelques négociateurs anglosaxons de quelque rang.

Et tout cela fini chez Khadafi. Un affreux, fou et méchant. C’est du moins ce qu’on en dit aujourd’hui, après que Cameron ait cherché à luivendre des armes, et notre Président des Rafales… Ils auraient bonne mine, ces deux là, si les dits engins  servaient en ce moment.

Croyez vous bien vraiment que si Ben Ali et Moubarak étaient encore en place, on pourrait si facilement se heurter au Colonel, Ils avaient tout les deux des milliers de citoyens, qui seraient devenus autant d’otages pour le colonel. Croyez vous qu’on aurait pu faire des ponts aériens depuis la Tunisie deBen Ali  vers l’Egypte de Moubarak aussi facilement??

Et que veut dire la présence de forces hollandaises dans le coin? Pour évacuer trois (seulement trois personnes). En général, quand c’est si peu c’est une exfiltration d’agents…

Et que font les sapeurs pompiers français à l’hôpitalde Benghazi (interview, comme toujours unique sur France Info ,). Ils ne sont su^rement pas seuls la bas. Ou alors nos dirigeants sont eux , vraiment, des fous dangereux.

 

 

Bien sur , aurait sussurer le dernier véritable Président (FM), après cela , c’est  évidemment un vaste courant democratique « spontané » qui a enflammé subitement trois de ces pays. Vous n’allez pas croire que je vous fait le coup du complot, quand même….. Et puis ,

Je dis trois, parce que dans les autres le mouvement  a été rapidement réglé, sans qu’on n’entende beaucoup de protestations horrifiées. Restent Bahrein et le Yemen, mais c’est una autre histoire. Une histoire chiito-Saoudienne pour tout dire. Et puis un peu de désordre c’est bon pour le commerce du pétrole. Enfin, pour son industrie et les pays producteurs. Ca monte alors qu’officiellement il n’ya aucun risque sur le marché; Chercher l’erreur.

 Aurait on viré deux dictateurs pour faire sauter celui qu’on visait réellement ? Y a t il encore une arnaque là dessous , et tendue par qui et avec l’aide de qui ? Est ce vraiment une révolution démocratique ? Il y a des femmes, il y en avait aussi en Afghanistan et en Iran.. Où sont elles et où sont nos belles promesses de l’époque.

Et Obie One Barak dans tout ça. Il n’est pas pas Bush, donc on va donc voir un coup tordu. Le problème c’est que Khafdafi, on ne le vire pas avec des vieux fusils et des Oerlikon de la guerre de 40 . et pas avec des manifestations. Tout cela c’est pour des gentils. Ce n’est pas un gentil. Ce qui d’ailleurs n’est pas un défaut pour un chef d’Etat, même dictateur.

Et le problème des coups tordus, c’est qu’un boomerang aussi c’est tordu, et donc ça revient.

On se demandait pourquoi l’avènement de la démocratie en Lybie devait obligatoirement entraîner une migration massive vers l’Europe. C’était il ya trois semaines. Maintenant on sait qu’il y avait en Lybie des milliers sinon des millions d’Egyptiens et deTunisiens, sans oublier des gens du Bengladesh et des gens « d’afrique sub saharienne ». Que l’activité du pays attirait probablement. Les lybiens avaient leurs immigrés, qui apparemment n’ont pas vraiment confiance dans les les « libérateurs » (à la radio on commence à dire rebelles, ce qui n’est pas bon pour leur avenir). Et puis il ya aura les lybiens du bord qui perdra l’affrontement, Khadafistes ou antikhadafistes. Comme on soutenait les premiers , avant, et que maintenant on reçoit les seconds en grande pompe, on est sûr d’avoir tout le monde un jour ou l’autre.

 Délire que tout cela? Peut-être, l’avenir dira.

 

 

Des retraites

Posté : 4 octobre, 2010 @ 1:11 dans Non classé, politique | 1 commentaire »

Je ne sais si j’ai d’auditifs délires. J’entends d’incroyables choses sur le financement des retraites à venir.

Un gouvernement nous concocte un petit arrangement provisoire.  Allongeons la période de cotisation (retardons l’âge de départ), et supprimons à terme les régimes spéciaux, ou du moins de n’en créons point d’autres. Pour ceci  la « pénibilité » n’est reconnue que si elle crée un dommage.

Bien, il paraît aux augures que cela ne ferait que retarder le problème. Comme les augures sont des augures et qu’en économie ils errent une fois sur deux, cela reste à voir.

Le délire de l’affaire est dans  l’opposition sociale organisée, généralement qualifiée de syndicats.

Cette réforme en l’état ne porte pas atteinte à la retraite par répartition. La dite opposition sociale organisée s’y oppose, c’est dans sa fiche de poste. Rien d’étonnant.

Rien d’étonnant ? Cette retraite par répartition, est, nous dit on une conquête sociale inaliénable. On peut donc s’étonner d’un tel rejet.

On la rejette car « elle fait tout reposer » sur le travailleur cotisant.

C’est la définition de la retraite par répartition ….

On la rejette car il faut financer la retraite avec les revenus du « grand capital ». Finalement heureusement qu’existe (dans les rêves syndicaux, mais l’existence rêveuse est une existence « essentielle ») « un grand capital ». Il est bien normal de faire payer « les riches », c’est sûr..

Malheureusement, faire payer « les riches » n’apportera jamais les sommes nécessaires à ce financement colossal.  Même en leur prenant « tout ». Dans l’absolu un petit effort serait sympathique. De toute façon, il n’y a rien à attendre des « riches », cf la mère Betttencourt (Loréal , c’est vrai que ça ne sent pas la rose)

Donc il faut la financer avec les revenus du capital. Il semble qu’il y ait deux possibilités en ce cas.
La première est d’augmenter les prélèvements sur la part productive de biens du capital. C’est à dire d’obérer la production des biens et services. Cela paraît étrange, puisqu’au mieux cela augmenterait le prix de production. Sans augmentation des retraites et des salaires, le pouvoir d’achat baisserait.

Qui vote pour ?

Au pire, la production des biens et services finirait d’être délocalisée, et bientôt nous auront des charters de plombiers Indiens (même plus Polonais) pour venir réparer le lavabo des retraités. Pas des salariés, il n’y en aurait plus. Tous au chomdu.

Qui vote pour ?

La deuxième est de prélever les revenus financiers qui aujourd’hui constituent l’essentiel de la trésorerie de biens des grandes entreprises. Il est déjà curieux pour des syndicalistes ou des hommes de gauche de confier les retraites à un système financier qu’on vilipende depuis des années. Le plus drôle c’est de voir les retraites entrer sur le marché financier. C’est déjà le cas ailleurs. Est ce vraiment là  l’idéal que des socialistes affirmés nous proposent ? La retraite à géométrie variable en fonction du CAC 40 et autres indices ? Fort bien quand tout va bien, il paraît aujourd’hui que tout va mal …

Non certainement. Que proposent-ils donc ?

Peut être n’ai je rien compris. Si oui, réagissez !!! Ne me laissez pas dans l’erreur !!!!

 

argentfacile100 |
La vida es un cúmulo de suc... |
dpaillas |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Serrurier lamoulen Rennes e...
| Mangua
| Mes Creations